FANDOM


NouveauPalaisdejustice

Le Nouveau Palais de Justice est un complexe architectural situé porte de Clichy dans le quartier des Batignolles à Paris (17e), destiné à abriter les nouveaux locaux des tribunaux d'instance répartis dans chacun des vingt arrondissements de la capitale, du tribunal de grande instance de Paris, ainsi que ceux de la Direction régionale de la police judiciaire. Cette tour a été dessiné par Renzo Piano, et est en construction depuis mai 2015 pour être livrée pour juin 2017. 160m de haut

40 niveaux

104 000 m2 de plancher

90 salles d’audience

5 900 m2 de terrasses plantées

9 000 m2 de parvis

Localisation dans ParisModifier

En liaison directe avec le parc Martin Luther King et la Porte de Clichy, le Palais de Justice s’intègre dans le nouveau quartier de Clichy-Batignolles, au centre du futur Grand Paris dont il représente le premier projet emblématique.

Environ 6 500 habitants aux profils variés résideront dans le nouveau quartier de Clichy-Batignolles, et 12 700 personnes y travailleront. Ce quartier conjugue logements, bureaux, commerces, équipements culturels et de loisirs tels que le futur cinéma ou le théâtre de l’Odéon, et équipements publics dont un collège et des écoles. Le tout sur 54 hectares situés entre la rue Cardinet et la Porte de Clichy.

TransportsModifier

En conséquence, la desserte existante sera largement renforcée par des moyens supplémentaires - les prolongements de la ligne 14 et du tramway T3 s’ajoutent à la ligne 13 et au RER C déjà existant - pour assurer une desserte optimale du site. Le futur Palais de justice sera ainsi directement relié à tous les points forts de Paris ainsi qu’à plusieurs pôles de correspondance du réseau des transports en commun parisien et francilien (Saint-Lazare, Les Halles…). Cette offre importante en transports en commun sera également complétée par des stations Vélib’ et Autolib’, un parking de deux-roues pour les utilisateurs et un parking ouvert au public de 250 places environ.

Développement durableModifier

Le recours à la ventilation naturelle, les terrasses arborées, l’intégration de panneaux photovoltaïques sont autant d’éléments qui visent à conférer au futur Palais de Justice de Paris un statut de référence en matière de consommation énergétique pour un immeuble de cette hauteur. Il répond aux exigences fixées pour la création de l’éco-quartier Clichy-Batignolles, respectueux de la qualité de vie et de l’environnement, mais également tend vers celles fixées par le plan Climat de la Ville de Paris. Les enjeux de développement durable ont d’ailleurs été intégrés dès l’origine du projet.

Obtenir la certification HQE (Haute Qualité Environnementale), au travers d’audits en phases de conception, de réalisation et d’exploitation, est un objectif majeur de ce projet. Le bâtiment limitera ainsi sa consommation énergétique à la moitié des plus récentes tours de bureaux construites à La Défense.

ArchitectureModifier

FaçadesModifier

Aérien, transparent, permettant à chacun des utilisateurs de bénéficier de la lumière naturelle, le futur palais de justice de Paris s’inscrira dans le paysage, entre Montmartre et la Défense. Sa façade traduit un jeu subtil de reflets et de transparence. La quasi-totalité des bureaux bénéficie d’une vraie vue sur paris. La lumière naturelle est présente partout, notamment dans les circulations et sur les paliers d’ascenseur.

VégétationModifier

Une cascade de 3 terrasses arborées, en plein ciel de Paris. Près de 10 000 m² de terrasses plantées de chênes et d’arbres à haute tiges seront l’emblème de ce bâtiment à l’horizon du Grand Paris.

FluxModifier

À la fois emblème de la Justice et bâtiment fonctionnel, tant pour les acteurs du monde judiciaire que pour les usagers, le futur palais de justice de Paris est conçu pour faciliter l’accueil et l’orientation et ainsi réduire les déplacements. L’entrée du public est dimensionnée pour que l’accès, même aux heures pleines, se fasse de façon particulièrement fluide. Par ailleurs, le bâtiment a été conçu en intégrant des circulations destinées aux personnes à mobilité réduite clairement identifiables. Flexible et pérenne, l’arrangement intérieur du palais de justice pourra évoluer facilement au fil des années.