FANDOM


Bruno Blanckeman, universitaire, critique et essayiste français, né à Paris au début des années 1960, est professeur de littérature française des XXᵉ et XXIᵉ siècles à l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris depuis 2009.

Biographie Modifier

Après des études de lettres modernes et d’art dramatique, Bruno Blanckeman commence à enseigner la littérature, successivement en qualité de professeur agrégé dans différents lycées, de maître de conférences à l’Université et l’IUFM de Caen et de professeur de littérature contemporaine à l'Université Rennes 2 Haute Bretagne.

Sa thèse de doctorat soutenue en 1995 et son Habilitation à diriger des recherches présentée en 2002 sont parmi les premières en France à porter sur des œuvres représentatives de la littérature narrative des années 1980/1990[1](Jean Echenoz, Hervé Guibert, Pascal Quignard, Patrick Modiano, Annie Ernaux, Sylvie Germain ou Antoine Volodine). Les évolutions esthétiques du récit et les mutations culturelles de la littérature au tournant du Modèle:S- sont au centre des études publiées par Bruno Blanckeman. Il s’intéresse pour cela aux effets d’indécidabilité des écritures littéraires[2] et à la singularité des dispositifs mis en place par des écrivains experts en manipulation des formes, qu’elles soient romanesques ou autobiographiques, mais également soucieux de faire sens en questionnant leur temps, leur société, l’histoire, les mémoires collectives ou intimes, la bibliothèque, les marges, ou les zones-frontières, entre genres, arts, disciplines, modes d’expression, civilisations, identité. Hormis ces travaux, mais non sans établir des liens avec eux, Bruno Blanckeman entretient deux autres centres d’intérêt. Plusieurs de ses publications portent sur l’œuvre et la figure intellectuelle de Marguerite Yourcenar[3], tout particulièrement sur sa volumineuse correspondance en cours de publication. D’autres articles, interventions ou ouvrages concernent la chanson contemporaine d’expression française[4].

Bruno Blanckeman est l’auteur de plusieurs essais et de 150 articles publiés dans différentes revues nationales et internationales ou dans des ouvrages collectifs[4]. Il a lui-même dirigé ou codirigé une dizaine d’ouvrages collectifs et organisé plusieurs colloques, entre autres à Cerisy la Salle[5]. Il participe régulièrement à des rencontres internationales portant sur la littérature contemporaine, ses enjeux, ses formes, son rôle et ses fonctions, et donne des conférences ou anime des séminaires dans de nombreux pays (Canada anglophone, Québec, États-Unis, Italie, Allemagne, Israël, Algérie, Portugal, Angleterre, Pays-Bas, Belgique, Hongrie, Roumanie, Brésil, Colombie).

Entre 1995 et 1999, il fut membre du comité éditorial de la revue Prétexte[6] et siège aujourd’hui dans plusieurs comités scientifiques ou d’évaluation de revues internationales : Elseneur[7], Temps zéro[8], Carnets (Revue Electronique d’Études Françaises), Nouvelles francographies (États-Unis), Bulletin de la Société Internationale des Études Yourcenariennes, Revue Internationale de FiXXIon Française Contemporaine, Extraction. Entre 2003 et 2009, il fut conseiller littéraire au Lieu Unique (Scène nationale de Nantes). En juin 2011, il est nommé Président du jury du CAPES externe de Lettres Modernes, au lycée Albert Bayet de Tours[9]. Depuis 2009, il codirige à la Sorbonne Nouvelle le CERACC[10], Centre d’étude du roman des années Cinquante au contemporain, qui organise chaque année des rencontres, journées d’étude, colloques et tient un séminaire dédié à la littérature narrative d’expression française, de 1968 à la deuxième décennie du Modèle:S-[11].

Publications Modifier

Modèle:Trop de liens

Essais et études Modifier

Direction d’ouvrages collectifs Modifier

Participation à des ouvrages collectifs Modifier

Hyperliens Modifier

  • « L’écrivain dans la Cité : du rang d’honneur au ban d’infamie ? Petit récapitulatif d’une relation complexe », article mis en ligne sur le site de la Société des Gens de Lettres, 2008.

http://sgdl.org/la-documentation/les-dossiers/382

  • « La scène du contresens », article publié dans Transitions, site et revue électronique dirigé par Hélène Merlin-Kajman, numéro « Le Contresens », 2012

http://www.mouvement-transitions.fr/intensites/le-contresens/sommaire-des-articles-deja-publies/396-la-scene-du-contresens

  • « La chanson, les chansons dans l’œuvre d’Annie Ernaux » : communication faite lors du colloque « Annie Ernaux, le temps et la mémoire » organisé à Cerisy la Salle par Francine Best, Bruno Blanckeman, Francine Dugast-Portes, 6-13 juillet 2012, en présence de l’auteure.

http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/6025

  • Entretien avec Jean Echenoz, BPI Beaubourg, 2011

http://archives-sonores.bpi.fr/doc=3386?urlaction=doc&id_doc=3330

  • « Centrer/cadrer : un usage de la correspondance yourcenarienne » , article publié dans Relief, revue électronique de littérature française, 2008

http://www.revue-relief.org/index.php/relief/article/view/159/275

  • « Une écriture du trahir-vrai : Hervé Guibert lecteur de Roland Barthes », communication prononcée lors du colloque « Roland Barthes », Centre Pompidou Beaubourg, 2003

http://archives-sonores.bpi.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=2459

  • « Une écriture intraitable (sur les Petits Traités de Pascal Quignard), article publié dans la revue Études françaises, 2004

http://www.erudit.org/revue/etudfr/2004/v40/n2/008806ar.html?vue=resume

  • « Du flux et du fluide (usages de l’ironie dans quelques romans contemporains) », article mis en ligne sur Fabula, 2008

http://www.fabula.org/colloques/document1005.php


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.